Sélectionner une page

Il faut parfois tomber pour mieux se reconstruire

Entre métaphore de la construction d’une personnalité et de la création.

Tout part d’une colonne vertébrale, l’essence pour partir explorer.

Cela peut sembler fragile, mais là réside peut-être la « beauté du geste », dans la tentative, ce n’est pas le résultat seul qui compte, ce n’est pas la destination, mais bien le voyage en lui-même qui importe.

Et parfois c’est l’accident : à deux jours du vernissage alors que je pensais avoir fini. J’ai voulu aller plus loin, tendre vers l’extérieur sortir de cette alcôve, et là pour un tasseau de plus, c’est un grand craquement que j’entends, il faut alors maintenir sa structure, accepter qu’une partie chute, pour se relever et repartir.